René Corona

POÉTIQUE DE LA PERTE : ÉROS ET THANATOS

ABSTRACT. La mort est le scandale de l’existence et chaque fois que l’on perd un être cher la perte est si douloureuse qu’il faut du temps pour pouvoir reprendre une vie normale. En nous penchant sur ce moment dramatique, nous avons observé comment les écrivains et les poètes ont cherché à résoudre ce problème. Les disparus peuvent être les parents mais aussi les compagnes et compagnons d’une vie. À l’aide de différents auteurs, écrivains et poètes, entre autres, Guérin, Roth, Magrelli, Silvestrini, Roubaud, Ber, etc. nous avons, certes, découvert les points de vue les plus divers, mais ce qu’il en résulte, au bout du compte, c’est que le poème peut
devenir un moyen nécessaire pour le travail du deuil, un lien entre celui qui n’est plus et celui qui reste, le medium entre le passé, le présent et le futur.

 

Continua a leggere l’articolo